Spooky Playlist

Notre sélection pour Halloween

31/10/2019

Les jours raccourcissent, l’air fraîchit, les citrouilles envahissent les vitrines des magasins et on vous propose une soirée film d’horreur costumée… Pas de doute, c’est Halloween. Pour l’occasion, voici un petit best of des clips les plus surnaturels, horrifiques et halloweenesques à regarder avec vos amis le 31 au soir. Promis, ça ne fait pas peur.

The Cure – Lullaby​​​​​​​

Réalisé par Time Pop, 1989

Pour le morceau « Lullaby », qui parle d’un monstre araignée, The Spiderman, (beaucoup plus glauque que chez Marvel), le groupe The Cure a joué le jeu avec un clip mi-punk, mi- cauchemardesque à l’image de la chanson, qui lui a valu le British Music Video of the Year award en 1990. On y retrouve le chanteur allongé dans son lit, hanté par une créature plutôt effrayante (en fait jouée par lui-même), qui rentre par sa fenêtre, le recouvre de toile d’araignée puis l’englouti. C’est un peu la mise en scène de nos angoisses enfantines au moment du coucher, non ?

Wolf Alice – You’re a Germ​​​​​​​

Réalisé par Chris Greider, 2015

Si vous aimez les films d’horreur, vous serez servis avec « You’re a Germ ». Le groupe Wolf Alice, qui admet son amour pour le genre horrifique, s’est fait plaisir pour ce morceau : il doit faire face à des zombies meurtriers, un dangereux tueur armé d’une hache dans la veine de Leatherface et un clown maléfique. Le clip n’est pas sans rappeler le film « La cabane dans les bois », sorti quatre ans auparavant. Le plot : quoi que vous décidiez de faire, vous finirez quand même par mourir. On adore.

Caroline PolachekSo Hot You’re Hurting My Feelings

Réalisé par Caroline Polacheck et Matt Copson, 2019

Pour son nouvel album Pang, Caroline Polacheck joue à fond la carte de l’ésotérisme et de la sorcellerie. On la retrouve ici dans le clip de son entraînant deuxième single en train d’effectuer ce qui ressemble à une petite danse rituelle en enfer, les cheveux aux vents, entourée de flammes bleues surnaturelles. On adore l’esthétique pop, les décors artificiels à la Buffy, et le super grimoire de la chanteuse.

Post AnimalSpecial Moment​​​​​​​

Réalisé par Alec Basse & Max Moore, 2017

A la fois déjanté, drôle et glauque, « Special Moment » met en scène un psychopathe richissime qui s’en prend à Walt, son homme de ménage.
Attention, c’est plus gore que ça n’en a l’air.

Father John Misty« Please Don’t Die »​​​​​​​

Réalisé par Chris Hopewell, 2018

Halloween, c’est aussi une source d’inspiration inépuisable pour l’animation.
« Please Don’t Die » est un vrai petit bijou du genre : à travers la technique du stop motion, il met en scène un voyage en enfer et une traversée du Styx du chanteur, avant que ce dernier ne soit secouru, dans un retournement de situation inattendu, par un ange aux traits de Princesse Leia. Anecdote amusante, Chris Hopewell est également derrière l’étrange et déstabilisant clip « Burn the Witch » de Radiohead.

Billie Eilishall the good girls go to hell

Réalisé par Rich Lee, 2019

Impossible de faire une playlist des clips les plus halloweenesques sans mentionner la nouvelle idole adolescente. Billie Eilish, qui a axé l’identité visuelle de son premier album autour de l’iconographie du cauchemar, ne lésine pas sur le sensationnalisme léché de ses clips. Difficile donc de choisir parmi tous ses singles, mais c’est « all the good girls go to hell » qui remporte notre adhésion : Billie y est transfigurée en une sorte d’archange tombé du ciel et se relève de sa chute métaphysique dans une grande explosion de flammes. Mention spéciale aux premières secondes un peu gores du clip, et au plan où la chanteuse prend feu.

Michael JacksonThriller​​​​​​​

Réalisé par John Landis, 1983

On ne présente plus l’emblématique, le polémique et le génialissime clip de Michael Jackson qui révolta l’Amérique puritaine. Rappelons seulement que, paradoxalement, Michael Jackson a confié qu’il n’aimait pas les films d’horreurs, qui lui faisaient trop peur ; c’est à cela qu’on doit le côté comique et surjoué du clip.

JJAMZHeartbeat​​​​​​​

Réalisé par Eddie O’Keefe, 2012

Pour son morceau « Heartbeat », le groupe JJAMZ (désormais connu sous le nom de Phases) choisit de surfer sur le thème de la lycéenne persécutée par un stalker tueur en série. Le clip joue avec les codes du film d’horreur : il prévient dès le début les spectateurs que, évidemment, ce qu’ils sont sur le point de voir est inspiré de faits réels, avant d’enchaîner sur un générique à la musique angoissante et de s’achever sur un énigmatique « to be continued ». L’esthétique très 70s nous renvoie à nos slashers et teen movies horrifiques préférés.

M83 Graveyard Girl

Réalisé par John Lucas, 2008   

Graveyard Girl est définitivement le clip le moins effrayant de cette playlist… Mais comment résister à cette adolescente gothique qui aime traîner dans les cimetières d’animaux ? A tous les weirdos qui ne se sentaient pas à l’aise aux fêtes du lycée et qui préféraient errer parmi les tombes, ce clip est pour vous.

Backstreet BoysEverybody

Réalisé par Joseph Kahn, 1997

« Everybody » réunit tout ce qu’on aime : un boysband, une maison hantée et des décors tellement fake qu’ils en sont géniaux. On y retrouve les membres du groupe dans des costumes tous plus improbables les uns que les autres, et un joyeux mélange d’à peu près tout ce qui caractérise le film d’horreur : des cercueils, des loups-garou, des vampires, des donjons, des momies, des toiles d’araignées… Less is never more.